Avec i+Belgium, la Police Fédérale se dote d’un nouvel outil en matière de lutte contre la récidive

De gauche à droite : Frédéric Dejaegere, Koen Geens, Sébastien Dauchy

La Police se dote d’un nouvel outil en matière de lutte contre la récidive. Baptisé « I+ Belgium », cette nouvelle plateforme en ligne permettra une meilleure coordination entre les différents services que sont la Police locale, la police fédérale, les maisons de justice et les parquets. Son lancement officiel s’est déroulé ce vendredi à Comines !

Une conférence de presse était organisée ce vendredi midi au Centre Culturel de Comines-Warneton en présence de Koen Geens, Ministre de la justice, de Rachid Madrane, Ministre des maisons de justice de Wallonie-Bruxelles,  Alice Leeuwerck, Bourgmestre de Comines-Warneton, Marc De Mesmaeker, Commissaire Général de la Police Fédérale, Jean-Michel Brinaert, Directeur de la maison de justice de Mons-Tournai, Sébastien Dauchy, chef de Corps de la Police locale de Comines-Warneton, Tommy Leclercq, Gouverneur de la Province du Hainaut, Christian Henry, Procureur du Roi Mons-Tournai, Frédéric Dejaegere, développeur ICT à la Police locale de Comines-Warneton ainsi que Geert Merchiers, Procureur de division d’Audenaerde.

Koen Geens & Tommy Leclercq

I+ Belgium est un outil très important en matière de lutte contre la récidive. Si le juge assorti la sanction d’une libération sous condition le parquet télécharge la décision judicaire dans I+ Belgium. Cela génère son signalement en Banque Nationale Générale, génére également un mandat vers la police locale pour vérification du domicile et pour un entretien au sein du commissariat de police de sa commune et un mandat vers la maison de justice pour effectuer un travail de guidance. I+ Belgium permet une interconnexion de tous les arrondissements (Parquets, maisons de justice, Police intégrée, centre de surveillance électronique et établissements pénitentiaire) ce qui réduit en moyenne le délai d’échange d’informations sur tout le territoire   de 8 semaines auparavant à 24h00.

Tout est parti de Comines-Warneton…

En 2009-2010, Frédéric Dejaegere, développeur ICT à la Police de Comines a eu l’idée de créer une application qui permettait de relier Administration Communale, Police et Service incendie. Peu à peu le chef de corps s’est dit intéressé par le concept et l’idée de centraliser les données sur une seule appli. « Le 28 octobre 2014, je suis venu à Comines-Warneton afin de découvrir la plateforme numérique de la Police et j’ai directement été séduit par le système. J’ai tout de suite demandé à l’étendre au niveau national » dit Christian Henry, Procureur du Roi Mons-Tournai. La curiosité à rapidement laissé la place à l’intérêt et en mars 2015 Sébastien Dauchy a présenté son projet aux différents chefs de corps du Hainaut et I+ Hainaut est né dans les 14 zones du Hainaut. Des échanges ont eu lieu avec la Flandre puis avec tout le territoire et ce sont désormais plus de 8.000 personnes dans les Police locales et fédérales, les maisons de justice, les parquets qui ont accès à la plateforme I+Belgium. La plateforme est déjà implantée le Hainaut, les provinces de Flandre-Occidentale et orientale, le Luxembourg, Bruxelles, Liège et le Brabant wallon. Suivront Anvers et le Limbourg dans quelques semaines. D’ici l’automne, toutes les autres zones seront connectées au système.

Les nombreux intervenant n’ont eu que d’éloges pour cette nouvelle plateforme et Comines-Warneton peut être fier de son commissaire Sébastien Dauchy et toute son équipe !

IMG_0017-Copier

Image 1 parmi 55

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 48 = 49