Bas-Warneton: Commémoration du 74ème anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale

Le F.N.C. commémorait le 74ème anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale ce dimanche à Bas-Warneton.

Après une messe célébrée en la mémoire des nombreux soldats tombés durant le conflit, la délégation, composée de nombreux élus et porte-drapeaux, s’est recueillie au monument aux morts sur la Place Saint-Martin.

Sous l’égide de François Maekelberghe Madame la Bourgmestre, le représentant de la Mairie de Comines France et du FNC ont procédé au dépôt de gerbes.

Une minute de silence a été respectée en la mémoire de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, soldats français tués lors de la libération d’otages au Burkina Faso dans la nuit de jeudi à vendredi.

La Marseillaise et Brabançonne ont ensuite retenti avant la remise de la Croix d’Honneur et diplômes à Messieurs Claude Vanbeneden, Alain Pottel et Patrick Samyn

Tout le monde s’est enfin retrouvé dans la salle communale et Madame la Bourgmestre a pris la parole ayant une pensée pour les mamans des soldats en ce jour de fête des mères. Elle a également eu une pensée pour tous les soldats qui combattent encore dans le monde.

C’est ensuite Monsieur Willy Riem, Président du FNC qui a pris la parole en se souvenant des évènements : « En ce jour, nous commémorons le 74ème anniversaire de la fin de la guerre 40-45. Les évènements de ces jours me sont restés en mémoire. J’étais un gamin de 7 ans habitant à la campagne dans un hameau à Poperinge. Le soir tombé, les directives à respecter pour les habitants étaient entre autre, de calfeutrer toute lumière visible à l’extérieur. Les derniers soirs avant la fin de la guerre, on scrutait le ciel avec l’espoir d’apercevoir les escadrilles de bombardiers alliés. Le bruit émis par ces avions en pleine charge était bien perceptible ! Les escadrilles se succédaient en se dirigeant à assez basse altitude en direction de l’est et spécialement vers Berlin qui fût entièrement détruit. Ces évènements nous donnaient enfin l’espoir de la fin de la guerre, l’entrée des alliés = la liberté ! Dans nos communes et villages, avec le bruit étourdissant des colonnes sans fin des tanks et gros véhicules sur les pavés, la joie de voir nos libérateurs distribuant cigarettes aux adultes et chocolat aux enfants, les fleurs qui leur était remises, le tout avec une effigie d’Hitler fixée sur un poteau et auquel ils avaient mis le feu…La Libération ! Les cortèges avec représentations des évènements de la guerre et des atrocités des nazis étaient des plus pénibles à regarder étant gamin. Par exemple, sur un chariot d’une prison avec des nazis qui frappaient etc…des prisonniers en costumes rayés des camps…le bruit des sirènes signalant une alarme.… »

Tout le monde s’est ensuite retrouvé autour d’un  verre offert la Ville de Comines-Warneton.

IMG_9442-Copier

Image 2 parmi 90

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

84 − = 78