Burning : quand le corps explose et se délivre.

Quel sens ? Quel sens donne-t-on à nos vies, notre organisation familiale, notre travail. Qu’est ce qui nous fait vivre, et qu’est ce qui nous fait tomber ?

Et finalement, comment se relève t on quand on a brulé ? Burning est un spectacle nous interroge et nous émerveille. La chorégraphie défie la gravité, pousse les cubes de nos histoires, et la gravité du propos s’estompe sous les arabesques du comédien-danseur-clown moderne qui joue devant nous la vie en accéléré.

Mais est-ce vraiment la vie en accéléré, ou simplement notre vie, qu’on planifie, qu’on intensifie, que nous privons, que notre employeur prive de son souffle, de sa respiration. Quand l’oxygène vient à nous manquer, c’est que nous entrons en combustion. Le corps et l’esprit explosent, et de nous il ne reste que quelques braises fumantes.

Plus de force, plus d’envie, de courage, plus de feu. Nous sommes étouffés. Burn-out. Et puis des cendres fumantes de nos corps brûlés, la braise couve encore. On se raccroche, on se relève, on défie à nouveau la gravité. On revit.

Le CCCW nous a proposé hier un spectacle intense, prenant, qui nous a touchés en plein cœur, nous, pères de famille débordés, femmes écrasées par les responsabilités, corps usés par des années de joug familial ou professionnel. Un spectacle duquel qui a vécu, a côtoyé cette sensation, ne ressort pas indemne. De la grande programmation culturelle. Merci au CCCW.

Par G.C.  – Photos C.C.C.W.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 6 = 1