Entretien avec Frédéric parti ouvrir un orphelinat en Guinée.

Oui, mon blog s’appelle Comines-Warneton Actu et je suis censé vous relater la vie de notre entité et pourtant c’est de la Guinée dont je vais vous parler aujourd’hui….

En effet, lors d’un passage sur facebook, j’ai lu la publication d’un cominois qui ne m’a pas laissé indifférent.

Cet habitant de Comines France, c’est Frédéric, 41 ans, qui, il y a maintenant deux ans, a décidé de tout quitter pour aller s’installer en Afrique et plus précisément à Dabompa Tassana (25km de Conakry) en Guinée. Avant de partir pour ces contrées lointaines, Frédéric travaillait pour une entreprise de plâtrerie mais il a vite été lassé par ce qu’il appelle « la course au fric ». « J’ai choisi une vie plus simple basée sur l’échange » nous dit-il. 

Il est donc parti 3 mois en Guinée pour soutenir un orphelinat et ce qu’il y a vu l’a laissé sans voix. «Au cours de mon séjour, ce que j’ai vu m’a fait mal au cœur… des enfants sur le bord des routes à vendre du charbon pour essayer de gagner leur quotidien, des enfants orphelins livrés à eux-mêmes sans aucune aide ».

Et c’est ce qui l’a poussé à laisser sa vie française et partir avec son courage pour soutenir un orphelinat et vivre au milieu de ces enfants afin de les aider au mieux. « Je voulais les aider en leur donnant à manger, des vêtements et surtout du soutien scolaire ». Pour financer ses idées, Frédéric est remonté deux fois dans son pays d’origine.  « Je suis rentré deux fois pour gagner un peu d’argent et envoyer des affaires pour l’orphelinat. ».

Puis il a rencontré celle qui allait devenir sa femme, une « peuhl » comme on appelle cette ethnie de Guinée. Très vite ils se sont mariés et se sont installés définitivement dans ce quartier ou Frédéric est le seul « foté » (blanc en guinéen).  « La vie ici n’est pas toujours facile pour un européen qui a connu le confort mais peu importe les difficultés rencontrées, le sourire d’un enfant donne l’énergie nécessaire pour continuer de se battre pour les plus démunis de cette société qui ferme les yeux sur leurs malheurs ». 

Depuis, notre ami a décidé d’ouvrir son propre orphelinat baptisé « Peace & Love » afin d’aider au mieux les enfants. « L’avenir de ces enfants dépend entièrement des bonnes volontés car l’Etat guinéen ne nous aide pas du tout. Chaque enfant du monde a le droit à une chance ne serait-ce que le pouvoir de s’en sortir en lui donnant l’accès à l’éducation car lui-même construira la Guinée de demain ».

En attendant, Frédéric compte remonter dans notre région en juin et souhaite faire une collecte de matériels de première nécessité. « On manque beaucoup de médicaments et d’antiseptique, pansement etc. ».

Il devrait remonter dans le courant du mois de juin et cherche également à collecter des vêtements et du nécessaire scolaire. Si vous connaissez des associations capables d’organiser des évènements solidaires tels que des repas, matchs de foot, vente de crêpes, etc.), n’hésitez pas à nous en faire part, nous vous mettrons en relation avec Frédéric. 

Et pour financer son projet, Frédéric a ouvert une cagnotte en ligne dont voici le lien : Cagnotte de soutien à l’orphelinat « Peace and Love

Voici le lien de sa page facebook

De notre côté, nous allons suivre Frédéric dans son projet et vous donnant régulièrement des nouvelles de lui et de son orphelinat. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

74 − = 64