Présentation du budget et des projets du CPAS pour l’année 2020

Lors du conseil Communal de ce lundi 09 décembre, le Président du CPAS, Frédéric Hallez est venu présenter le budget su CPAS pour 2020.

Un budget ambitieux qui intègre les investissements importants consacrés aux maisons de repos et aux nouveaux services qui y seront proposés, le projet de la « Maison des Solidarités » qu’il aimerait voir naître sur l’ancien site du Sacré-Cœur, la poursuite du travail du service d’insertion professionnelle avec la venue prochaine d’un service d’insertion sociale, la politique du logement, l’implication en matière de développement durable et également la prise en compte de la valeur ajoutée des agents.

Voici le communiqué lu lors du Conseil Communal :

« Mesdames, Messieurs

D’habitude je me présente devant vous avec des chiffres, des résultats pour l’ensemble des services de notre Centre Public d’Action Sociale.

Mais aujourd’hui, j’ai plutôt envie de vous parler de projets car avant tout, un budget, c’est une projection financière des réalisations concrètes qui seront menées durant l’année concernée.

Et on peut dire que des projets, il en est prévu dans ce budget 2020. Tout d’abord, le CPAS étoffera ses services aux personnes âgées de notre entité avec 3 maisons de repos qui auront atteint leur vitesse de croisière après des travaux conséquents, un centre de court-séjour à Comines et Ploegsteert et un centre d’accueil de jour au Sacré Cœur. Les habitants de notre entité qui avaient l’habitude de traverser la frontière linguistique pour trouver ce type de service pourront être satisfaits chez nous, à Comines-Warneton. Puis début du second trimestre 2020 ouvrira la résidence-services, toujours à Ploegsteert : 20 appartements supervisés seront accessibles au tarif de 820 euros par mois. Dix d’entre eux ont une vocation sociale, une aide au loyer leur sera donc octroyée.

Une fois l’ensemble de ces services lancés, il nous appartiendra d’entamer la réhabilitation de l’ancien home ploegsteertois. Ce bâtiment sera d’abord évalué techniquement afin de pouvoir en envisager l’avenir. En termes de projets, je souhaite que cette bâtisse devienne la « Maison des Solidarités ». Permanence sociale, permanence ONE, soutien à la parentalité, bar à soupe, cuisine solidaire, lieu d’accueil pour la petite enfance, … sont autant de projets et de partenaires avec qui nous sommes en contact et qui permettront de donner une seconde vie à ce bâtiment emblématique de notre entité.

Le service Insertion « La Ferme » ne sera pas en reste avec un projet d’extension du bâtiment principal et la première récolte de notre projet « maraîchage-circuit court » pour lequel une maraîchère a été engagée. La fin de la période de financement européen nous permettra de travailler à l’avenir de ce service qui tant au niveau de la forme qu’au niveau du fond doit être davantage valorisé et l’offre doit devenir plus lisible pour notre population. Nous souhaitons également proposer des ateliers d’insertion sociale.

Nous poursuivrons notre travail sur le logement. Au-delà de la rénovation de logements du CPAS, de Lysco ou de la Ville, dans le cadre d’appel à projets, pour les transformer en logements d’urgence, nous avons amorcé un travail de requalification dans l’autre sens. Si nous nous devons de fournir à notre équipe sociale et à notre population les outils permettant de pallier l’urgence, nous avons la responsabilité politique d’assurer à chacun un toit et une vie digne. Non pour 3 mois ou pour 6 mois mais bien à long terme. Pour pouvoir se projeter, pour pouvoir se réaliser, pour envisager l’avenir sereinement. Un cadastre de nos logements sera réalisé afin d’en requalifier certains en logements publics long terme.

Nous poursuivrons également nos investissements en matière de développement durable en généralisant l’expérience pilote que nous menons au Home de Ploegsteert sur le tri des déchets par des conteneurs semi-enterrés, par la création d’un bassin favorisant la biodiversité au Home de Comines, en plantant des haies, en créant une mare et un parcours végétal didactique au service Insertion « La Ferme », …

L’année 2020 sera également placée sous le signe de la valorisation des talents qui composent notre service public local. Ces projets, ce budget ne sont rendus possible que par l’investissement et le professionnalisme de chaque agent CPAS. Je souhaite poursuivre ce travail de mise en valeur et de reconnaissance de la valeur ajoutée pour notre entité que chacune et chacun apportent au quotidien.

Pour cette année 2020, notre budget ordinaire s’élève à 14.590.693,14 € et pour l’extraordinaire à 753.800,00 €. L’intervention communale reste, comme promis, quasi identique à l’année dernière, à savoir 2.827.837,57 euros soit 499,58 euros d’augmentation. Ce budget 2020 reflète la stratégie de notre Centre : Garantir un service public de qualité et de proximité qui garantit une vie digne à chaque âge de la vie.

Parce que la solidarité se construit dans une relation de confiance, je vous demande chers conseillers d’apporter votre soutien à notre Centre en votant favorablement ce budget 2020 qui vous est présenté par l’ensemble du Conseil de l’Action Sociale, toutes formations politiques confondues.

Merci. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 6 =