Rencontre avec Benoît et Geoffrey, agents constatateurs environnementaux à Comines-Warneton

Lors de notre petit reportage sur l’Eco Walk, on nous avait parlé des Agents Constatateurs de l’Environnement qui passent ramasser les déchets récoltés lors des différentes marches.

Nous nous sommes renseignés et sommes allés rencontrer Geoffrey Pannecoucque et Benoît Bernard qui sont nos deux agents constatateurs environnementaux pour Comines-Warneton et qui ont leurs bureaux au commissariat de Police de Comines.

En Région wallonne, 6000 tonnes de déchets sauvages sont jetés sur la rue chaque année. Cela génère une facture annuelle de plus de 100 millions d’euros, partagée entre la Région et les communes. La commune de Comines-Warneton doit faire face à la problématique des incivilités environnementales qui vont à l’encontre des efforts engagés pour la protection de notre environnement ; les dépenses communales pour cause de « malpropreté » s’élèvent à 250.000 € par an ! Par respect pour leur travail  et le droit à la vie privée des contrevenants nous ne divulguerons pas d’anecdotes ou de faits dont ils ont eu à s’occuper.

Suite au décret du 05 juin 2008 sur la délinquance environnementale, la Région Wallonne a crée des postes d’agents constatateurs à hauteur d’un agent pour 10.000 habitants et c’est ainsi que nos deux cominois ont postulé, passé une formation et ont prêté serment au Parquet de Tournai.  Car ce que l’on ne sait pas toujours c’est que ces agents ont un statut de police judiciaire en matière d’environnement. Ils peuvent verbaliser toute infraction concernant les abandons de déchets, l’incinération de déchets, la pollution des eaux, la pollution des sols mais aussi l’atteinte à la faune et la flore. On peut ajouter à ces missions le défaut de permis d’environnement, le non-raccordement à l’égout, le transport, l’importation et le stockage de déchets, le non-respect des normes acoustiques, la destruction des berges des cours d’eau, l’urbanisme, les voiries communales et désormais le bien-être animal ! « Notre mission est d’identifier tout type de pollution et d’en trouver les auteurs. Beaucoup de monde l’ignore, mais seule l’incinération de déchets verts secs et à plus de 100m des habitations est autorisée. Mettre des déchets de tous types dans un bidon et y bouter le feu pour s’en débarrasser est strictement interdit ! » nous disent-ils. Leurs interventions sont le fruit de patrouilles, de plaintes à la Police ou à l’Administration Communale, de mails ou d’appels téléphoniques (nous mettrons les différents moyens de les appeler en fin d’article).

Les types de pollutions peuvent aller d’un sac dans un fossé à plusieurs cartons jetés impunément. Dans ce cas, ils ouvrent, fouillent et cherchent des indices pouvant leur permettre de remonter jusqu’aux auteurs. Quand une infraction est constatée et que l’auteur est identifié, ils convoquent ce dernier, l’auditionnent et rédigent un PV qui est envoyé au Parquet de Tournai qui décide de poursuivre ou non le ou les auteur(s). Pour info, les amendes, quand elles sont prononcées, peuvent aller de 50€ à 100.000 €….ce qui peut donner à réfléchir. « Bien sur, nous ne nous arrêtons pas lorsque l’on voit une canette traîner, nous avons à Comines-Warneton, des agents de la propreté qui s’en chargent mais si nous constatons les faits en flagrant délit nous intervenons ». Sachez aussi que s’ils vous voient jeter un mégot par la fenêtre de votre voiture, ils peuvent également intervenir et l’amende peut être de 50€ minimum.

En cas de pollution d’eau ou du sol, ils procèdent à des relevés d’échantillons et c’est le Département de la Police et des Contrôles (DPC) de Mons qui vient récupérer les échantillons et procède aux analyses. Les résultats reviennent ensuite au bureau de Comines où les agents constatateurs peuvent prendre la décision d’entendre les responsables de la pollution et donner la suite nécessaire.

Si les subventions de la Région sont plutôt maigres, la Ville a augmenté leur budget et ils ont désormais un véhicule de fonction remplaçant leurs vélos…  « On est partis de rien, on a reçu une formation de base puis nous nous sommes renseignés auprès des autres villes, auprès de la Police. Nous nous sommes fait connaître grâce à des actions comme le Police Day ou des réunions citoyennes. Même notre logo est une réalisation maison, on s’est basé sur celui de la Police et l’avons remplacé par une feuille qui représente l’environnement ». Nos deux agents insistent qu’ils ne verbalisent pas à tout va ! Ils font également de la prévention. « On se rend sur les lieux, on explique aux gens, quand on les convoque nous faisons la même chose. La plupart du temps cela se passe bien. Nous faisons la différence entre le fait d’ignorer les lois et le fait de s’en foutre totalement ».

Le nombre de constats pour les incinérations est quasi nul désormais, preuve que leur travail porte ses fruits. En ce qui concerne le retour sur leurs interventions, ils sont majoritairement verbaux. 

Nos agents s’occupent également du projet « Wallonie plus propre » pour Comines-Warneton et ils nous ont également parlé d’une application nommée « BeWapp » qui devrait voir le jour très bientôt mais nous y reviendrons. Vous l’aurez compris, nos deux sympathiques agents constatateurs ont une très large palette de compétences en matière d’environnement…Vous pouvez les contacter par mail : acecomineswarneton@gmail.com ou par téléphone au +32(0)56/55.00.74. (Bureau) ou encore au +32(0)470/82.23.50. (Geoffrey) et +32(0)470/82.23.49. (Benoit) 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 6 = 3